Comment et pourquoi récupérer l’eau de pluie ?

De plus en plus de français éprouvent un besoin de reconnexion avec la nature et optent pour des modes de vies alternatifs comme l’autosuffisance alimentaire et énergétique. Une tendance qui s’est encore renforcée avec la crise du covid et les confinements répétés !

Sans aller jusqu’à vouloir vivre en totale autonomie, vous pourriez avoir envie de récupérer l’eau de pluie. Entre 40 % et 50% de votre consommation d’eau peut être remplacée par dame nature ! Voici comment.

Pourquoi récupérer l’eau de pluie ?

Plusieurs raisons peuvent vous amener à souhaiter récupérer l’eau de pluie :

Conscience écologique

C’est souvent la principale raison qui pousse à mettre en place un système de récupération d’eau de pluie. En effet, l’eau à usage domestique est traitée exactement de la même façon que l’eau du robinet qui sera destinée à boire : elle est prélevée naturellement, passe par différentes étapes d’assainissement pour la rendre potable… Un processus non sans conséquences pour l’environnement.

Pourtant, seulement 7% de cette eau sera utilisée pour boire. Le reste passera dans les WC, la douche, le robinet pour se laver les mains ou faire la vaisselle, la lessive, l’arrosage de la pelouse… Des utilisations qui auraient très bien pu être remplacées par l’eau de pluie, beaucoup plus écologique donc !

Des économies non négligeables

C’est le portefeuille qui vous motive le plus ? Sachez qu’en utilisant l’eau de pluie à hauteur de 40% de sa consommation totale d’eau, une famille de 4 personnes pourra économiser autour de 300€ par an et ce sans diminuer son confort.

Certes, la mise en place d’un système complet de récupération d’eau de pluie représente un coût d’installation au départ, mais celui-ci sera rapidement rentabilisé. 

A savoir : vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt de 15 % sur les dépenses d’équipements écologiques fournis et installés par un professionnel.

Et si vous n’avez pas le budget initial, sachez qu’on peut tout à fait débuter dans la récupération d’eau de pluie avec un simple bac récupérateur. Système simple et économique que nous verrons dans la seconde partie 😉

Autre raison

Mêmes si les deux raisons données ci-dessus sont de loin les principales, on peut en mentionner une autre peu répandue mais qui s’est avérée bien utile pour certains : éteindre un incendie ! En effet, avoir une grande réserve d’eau chez soi donne un accès facile aux pompiers qui pourront ainsi se ravitailler en cas d’urgence. C’est d’autant plus vrai dans les campagnes, où les bornes incendie sont toujours éloignées de là où on en a besoin.

Quels systèmes mettre en place pour récupérer l’eau de pluie ?

1. Le bac récupération des eaux de pluie

C’est le plus courant car extrêmement facile à installer et peu coûteux. La plupart des cuves que vous trouverez dans le commerce auront un volume allant de 100 à 750Litres, mais vous pouvez tout à fait en avoir 2 (ou +) pour augmenter la contenance.

Astuce : surveillez les soldes en jardinerie ou magasin de bricolage. Bien souvent d’une saison à l’autre les modèles changent et on arrive à faire une petite économie pour cet achat. Sinon, vous pouvez aussi très bien utiliser de gros bidons !

Il vous suffira ensuite d’installer un collecteur d’eau de pluie à mettre sur la gouttière (une dizaine d’euros), que vous placerez au-dessus de votre cuve. Prenez soin de placer une grille dans la gouttière pour filtrer tous les petits débris, et couvrez votre cuve pour préserver votre eau d’éléments extérieur (feuilles d’arbre, insectes, etc.) mais aussi pour éviter la formation d’algues.

Un tel système permettra de récupérer 90% de l’eau de pluie tombée sur votre toit, et aura une utilisation principalement extérieure :

  • Pour arroser votre jardin, plantes et/ou potager
  • Laver la voiture
  • Mettre à niveau une piscine
  • Etc.

2. La citerne enterrée avec pompe

La citerne enterrée va nécessiter une mise en place plus complexe et coûteuse, mais aura une contenance bien plus élevée (généralement entre 1.000 et 10.000Litres) et pourra, selon l’installation choisie, approvisionner votre maison en eau (WC, lessive, etc.)

NB : Attention néanmoins sur ce point, car il y a une réglementation qui encadre les systèmes à usage interne et l’eau de pluie récupérée ne peut être utilisée pour la cuisson des aliments ou la douche (même en installant des filtres pour potabiliser l’eau).

Ce système fonctionne grâce à une pompe immergée qui permet d’acheminer l’eau du récupérateur directement dans votre foyer ou jardin sans effort. Avec une pompe suffisamment puissante, vous pourrez arroser jusqu’à plusieurs dizaines de mettre de la source si besoin.

Vous l’aurez compris, contrairement aux bacs récupérateurs classiques, la citerne consomme un peu d’électricité (qui pourra tout à fait être fournie par des panneaux solaires, si la recherche d’autonomie totale était votre but).

On espère que cet article pourra contribuer à vous apporter quelques idées pour gérer l’eau au jardin comme à la maison !

Rédacteur en chef

Bonjour à tous,
je suis Caroline P. passionnée dans l’univers de la maison et du jardin, je vous fais partager mes passions et mes astuces pour votre plus grand plaisir.

×
Rédacteur en chef

Bonjour à tous,
je suis Caroline P. passionnée dans l’univers de la maison et du jardin, je vous fais partager mes passions et mes astuces pour votre plus grand plaisir.

Latest Posts